Bloch 174 A3

 

 

À la demande de l'armée de l'air française pour un bombardier rapide à trois places, vers la fin de 1936, le développement mena à la création du Bloch M.B.170 qui vola en février 1938. Après que le prototype fut endommagé dans un atterrissage d'urgence, on continua le développement de cet appareil en enlevant la tourelle sous l'avion et en ajoutant un empennage nouveau ainsi qu'une verrière plus grande à l'avant favorisant l'observateur-bombardier. Le résultat fut le Bloch 174 qui vola pour la première fois le 5 janvier 1939. À la mi-mars 1940, il équipait le groupe de reconnaissance II/33. Durant les mois suivants, les groupes I/33, I/52 et II/36 recevaient ce type d'avions. Au fil des opérations, il se révéla capable de jouer son rôle d'avion d'observation tout en évitant habilement ses adversaires de la Luftwaffe. Lors de la défaite française de 1940, plusieurs Bloch 174 furent détruits pour éviter leur capture. Cependant, un nombre de ces avions continua à servir sous le régime de Vichy et combattit du côté des alliés après le débarquement en Afrique du Nord. Il continuera à servir jusqu'en 1948 au sein des forces françaises.
Caractéristiques
Envergure : 17,90 m Moteur : 2 Gnome-Rhône 14N-48/49
Longueur : 12,25 m Vitesse : 530 km/h
Hauteur : 3,55 m Armement : 7x 7,5 mm
400 kg de bombes

 

blochm.jpg (59684 octets)
blochm1.JPG (62874 octets)

Groupe II/33, 2e esquadrille, France, 1940