Grumman F4F Wildcat

 

image242.jpg (28375 octets)

 

Le Grumman F4F " Wildcat " a joué un rôle de premier plan dans la marine des États-Unis, puisqu'il était le seul chasseur embarqué sur les porte-avions américains dans les premières années de la 2e G.M.  Il venait remplacer le Brewster Buffalo qui devint désuet. Quoique le A6M Zero japonais lui soit suppérieur, il n'eut jamais la suprématie des airs à cause du Wildcat. L'US Navy qui reçut ses premiers appareils en décembre 1940, les engagea rapidement contre les Japonais. Les Wildcat s'illustrèrent dans le Pacifique en particulier à Midway et dans la bataille de la Mer de Corail où ils remportèrent de magnifiques victoires sur les Zero japonais. Développé à partir de 1937, il était prêt en août 1939 et la France en commanda 81 qui furent détournés vers l'Angleterre à cause de la défaite française. Du fait de sa conception robuste et de sa capacité à encaisser les coups, il reçut le surnom de ''Ironwork''. Grâce à sa robustesse, les pilotes américains exploitèrent  cet avantage et la balance des victoires pencha de leur côté malgré les performances du Zero. Ils étaient produits, tout comme le Avenger par Grumman et Général Motor. La production atteignit 7,885 appareils durant la guerre. Il fut remplacé par le F6F Hellcat.
Caractéristiques
Envergure : 11,58 m Moteur : Pratt & Whitney R1830-86
Longueur : 8,76 m Vitesse : 509 km/h
Hauteur : 2,81 m Armement : 6x .50 cal
2 bombes 250 lbs

 

wm1.jpg (58604 octets)
wm1a.JPG (56977 octets)

VF-22, USS Independence

wildcatm.jpg (57189 octets)
wildcatm1.JPG (58552 octets)

VF-41, USS Ranger