Panzerkampfwagen Mk IV 744(E) (A13)
A13 Cruiser tank Mk.III

 

 

Des observateurs britanniques qui assistaient aux manoeuvres de l'Armée soviétique en 1936 furent impressionnés par les chars rapides BT qui étaient vus pour la première fois. Comme le char BT était une modification du char conçu par l'américain J. Walter Christie, Morris Motor envoya  un représentant aux États-unis pour acheter un de ces chars qu'on désigna plus tard A13E1. On négocia ensuite les droits pour utiliser le concept de Christie. On l'équipa d'un moteur léger de 340 hp Liberty V12 à essence aussi obtenu des États-unis. Le blindage variait de 6 à 14 mm et le poids de l'engin était de 14 tonnes avec une vitesse de pointe de 50 km/h. En 1938, le A13Mk.I ou Cruiser Tank Mk.III était prêt pour la production et Morris Motor créa une nouvelle compagnie d'armement appelé Nuffield Mechanizations & Aero pour l'assembler. Une commande de 65 chars fut placée et complétée en juillet 1939. Quelques uns des A13 Mk.I de début de production furent modifiés en Mk.II. La 1st Armoured Division se préparait pour son déploiement en France en 1940. Plusieurs de ses chars incluant les A13 n'étaient pas prêt pour le combat et étaient pauvrement équipés en munition. Néanmoins, ils furent tout de même envoyés en France. Malheureusement, à leur arrivée, la blitzkrieg était en marche. Ils opposèrent la résistance qu'ils purent mais seulement après quelques semaines, ils durent être abandonnés dans la retraite générale. Les Anglais découvrirent de façon brutale que le blindage de leurs chars ne pouvait résister à la plus petite arme antichar allemande et que leurs canons de 2 pdr ne pouvaient rien contre les chars allemands. Quelques uns furent repris par les Allemands et réutilisés sur le front de l'Est.
Source : Notice de montage

 

18 Pz. Div Russie Hiver 1941