17 pdr 'Archer'

 

 

Lorsque le canon anti-char QF 17 pounder entra en service en 1942, on consacra beaucoup de temps à trouver un moyen de le monter sur un véhicule. Puisqu'il était très puissant et très lourd et ne pouvait être déplacé que par un véhicule, on décida d'utiliser le châssis du Valentine qui commençait à devenir obsolète pour cette tâche. Ce char étant relativement petit, on dût monter la pièce pointant vers l'arrière installé dans une casemate ouverte. Cette construction réduisait la taille de l'ensemble, même si durant le tir la culasse reculait dans l'emplacement du conducteur. La direction arrière du canon sembla d'abord un inconvénient mais s'avéra bientôt un avantage. Avec sa silhouette assez basse, l'Archer était une excellente arme d'embuscade qui pouvait tirer quelques coups puis décrocher rapidement sans avoir à faire demi-tour.
La production débuta en mars 1943 et l'Archer fut livré en octobre 1944. Il fut utilisé sur le front de l'Ouest et en Italie. Vickers en produisit 655 avant mai 1945. Classé comme canon automoteur, il fut utilisé par l'artillerie plutôt que la cavalerie ou les régiments de tanks. L'Archer avait un poids de 16 tonnes et se déplaçait à 32km/h. Son canon utilisant des munitions APCBC pouvait pénétrer 140mm de blindage à 1,000 mètres, étant, de cette façon, capable de détruire un Tigre ou un Panther.
N.B. La plupart des Archer ont enlevé les protecteurs de chenilles durant les combats au cours de la 2e G.M.
sources : Notice de montage
                Wikipedia,
                Documents personnels

 

3e régiment anti-char, artillerie Royale canadienne, 3e division d'infanterie canadienne (AOS 46)