Autoblinda 40 ET 41

 

autoblinda.jpg (35526 octets)

 

Les Autoblinda 40 et Autoblinda 41italiennes sont nés en 1939 de la conjonction des besoins de deux armes : la police, stationnée dans les nouvelles colonies d'Afrique qui souhaitait un véhicule polyvalent rapide, et la cavalerie, qui demandait une automitrailleuse blindée. La réponse unique à ce double cahier des charges fut un véhicule à moteur arrière, doté de deux mitrailleuses, l'une monté sur une tourelle d'avant, l'autre placé dans la partie postérieure de l'engin. Le pilotage pouvait se faire depuis le poste normal ou de l'arrière de la coque. La fabrication en série commença au milieu de 1940, sous l'appellation Autoblinda 40. Le contrat prévoyait qu'un petit nombre d'Autoblinda 40 seraient équipées d'un canon de 20mm à la place des mitrailleuses jumelées de 8mm grâce au remplacement de la tourelle d'origine par celle du char léger L 6/40. Cette version dérivée, baptisée Autoblinda 41, s'avéra plus efficace que le modèle de base et la production se concentra sur elle. Les quelques Autoblinda 40 qui furent effectivement construites furent d'ailleurs ultérieurement converties aux nouvelles normes. L'Autoblinda 41 était un véhicule très moderne pour son temps avec d'excellentes performances . Malheureusement, la direction n'était pas à la hauteur et ses défauts ne furent jamais entièrement éliminés. L'armement principal se composait d'un canon antiaérien modifié Breda modello 35 de 20mm et d'une mitrailleuse coaxiale de 8mm Breda modello 38 refroidie par air. Une autre mitrailleuses de ce type était montée à l'arrière de la coque. Un engin sur quatre disposait d'un affût pour mitrailleuse antiaérienne monté au sommet de la tourelle. Des pneus sable étaient disponibles en option ainsi qu'un kit d'adaptation pour déplacement sur voie ferré. Ce kit comportait des roues spéciales, un dispositif supplémentaire d'éclairage et de signalisation et un projecteur de tourelle. Les modèles ainsi convertis furent très employés contre les maquis des Balkans. Les Autoblinda 40 et 41 furent utilisées sur une grande échelle dans le désert Occidental et en Tunisie. À la fin de septembre 1942, il y en avait 298 en service, sans compter les véhicules de la police coloniale. Quelques perfectionnements furent par la suite mis à l'étude, comme le remplacement du canon de tourelle par un modèle de 47mm (AB 43 ) ou par une pièce de 50mm empruntée à un char allemand mais ils ne débouchèrent pas sur une production en série. Une version à caisse découverte fut également fabriquée à raison de quelques exemplaires pour être utilisées comme véhicule de commandement ou comme poste d'observation mobile d'artillerie.
caractéristiques
Équipage : 4 hommes
poids : 7,5 tonnes   Longueur : 5,2 mètres   Largeur : 1,92 mètre   Hauteur : 2,48 mètres
Vitesse : 38 km/h
Sources :
L’encyclopédie des armes 

 

blinda2.jpg (89246 octets)
blinda2a.JPG (74700 octets)
blinda2b.JPG (88933 octets)
blinda2c.JPG (84237 octets)
blinda2d.JPG (74993 octets)
blinda2e.JPG (89598 octets)

Lancieri di Montebello Rgt. Rome, septembre 1943