Mammoth

 

 

Avant le déclenchement de la Seconde Guerre Mondiale, l'armée britannique prévoyait un véhicule de commandement à roues blindé pour fournir un poste de commandement approprié à ses troupes. Le contrat fut donné à Associated Equipment Company qui était surtout connu pour ses bus à deux étages de Londres. La commande fut passé par le ministère des transports de guerre en avril 1940 pour produire un tracteur d'artillerie Matador 4x4 et un véhicule de commandement blindé sur ce même châssis.

En 1941, l'AEC se consacra totalement aux besoins militaires et le véhicule de commandement entra en production de masse. Avec des blindages de 10 à 12 mm d'épaisseur et un poids allant jusqu'à 12,2 tonnes, le véhicule pouvait accueillir 7 à 8 personnes. Des versions haute et basse puissance furent construites avec différents équipements radio. Un total de 415 unités ont été produites et surnommé Dorchester par les troupes d'après un hôtel de luxe de Londres.

Ce véhicule fut d'abord utilisé dans les campagnes d'Afrique du Nord par l'armée britannique et aussi par les Australiens.

Au début de 1941, Hitler désigna le Lieutenant-Général Erwin Rommel comme commandant du Deutsches Afrika Korps qui comprenait une division Panzer et diverses petites unités auxiliaires qui furent envoyés en Afrique de Nord pour soutenir l'armée italienne en difficulté dans ce secteur.

Rommel lance son offensive contre l'armée britannique fin mars sans l’autorisation de ses supérieurs. Les Anglais sont rapidement forcé de battre en retraite et Rommel capture trois de ces véhicules de commandement qu'il surnomma Mammoth en raison de la grande taille du véhicule. Deux furent utilisé par lui qu'il surnomma Moritz et Max, le troisième fut envoyé au service de la 5e Division Leichte. À la défaite de l'Afika Korps en mai 1943, ces véhicules de commandement furent retrouvés déserté au cap Bon au nord-est de la Tunisie.