Sherman Montereau II

 

 

Le char Sherman, de fabrication américaine, équipa toutes les armées alliées. Dans le cas présent, celui-ci équipe l'armée française. Constitué sous l'égide du Général Leclerc au Maroc, à Tamara, le 25 août 1943, la 2ème Division Blindée française, faisant l'amalgame entre français Libres (FFL) et membres de l'Armée d'Afrique (la majorité des effectifs) débarque sur la plage d'Utah Beach, secteur américain en Normandie, le 1er août 1944.
La tête de pont alliée, maintenant solidement ancrée dans le Contentin et le Clavados, va permettre de lancer dans la bataille de nouvelles divisions blindées (américaines, polonaises et française). Une guerre de mouvement se développe dans laquelle va exceller notre 2ème DB, rattachée alors à la IIIème Armée américaine commandé par le fameux Général Patton. Les premiers engagements ont lieu le 6 août. Le Montereau, premier du nom, un Sherman M4A2 de la 1ère section de la 2ème cie du 501ème RCC,(l'un des 3 régiments de chars moyens constitutifs de la DB, avec le 12ème RCA et le 12ème Cuirassiers) intégré au GTV ( groupe tactique Warabiot dirigé par Billotte, le 8 août) est quant à lui détruit dans la région d'Ecouché le 12 août 1944. Le Montereau II lui succède alors. Il s'agit d'un des plus récents Sherman M4A3 disposant de la nouvelle tourelle armée du canon M1A1C de 76,2mm.
Passé sous la coupe de la 1ère Armée US du Général Hodges depuis le 15 août, nos bérets noirs rongent leur frein quand arrive enfin la perspective d'un nouvel engagement, et quel engagement : la libération de Paris ! Notre Montereau II faisant partie du groupement Witasse, devra cependant stopper après de très durs combats, notamment à la Croix de Berny, aux abords de Chevilly-Larue, en cette soirée du 24 août, alors que le Champaubert, le Montmirail et le Ramilly, les autres Sherman de sa section, pousseront en précurseurs au sein du détachement du capitaine Dronne jusqu'à l'Hotel -de-ville de Paris. Le lendemain 25 août, la capitale de la France sera définitivement libérée, le Général von Choltitz, gouverneur du ''Gross Paris'', pressé par le Général Leclerc, incarnant l'autorité du Général de Gaulle, et le Colonel Rol-Tanguy représentant les FFI, ayant signé dans la gare Monparnasse l'acte de capitulation des forces allemandes situées dans la ville.
Pour les spécifications du Sherman 76, voir le Sherman 76 dans la section USA
Source : notice d'assemblage Heller, documentation personnelle.

 

Montereau II, No 22, 1/501e RCC, 2ème Division Blindée,
Normandie, Aout 1944