Sherman canadien Firefly

 

firefly1.jpg (27233 octets)

 

Le Sherman, avec son canon de 76 démontra son incapacité contre les chars allemands. Malgré sa vitesse, il était définitivement vulnérable aux 75 et 88 de ses adversaires. Il fallait absolument trouver un moyen pour égaliser les chances. Les Anglais trouvèrent une solution en montant un 17 pdr pour remplacer le canon trop faible du Sherman. Munis de cette arme, il deviendra une menace certaine pour ses adversaires car maintenant la puissance de ce canon permettait d'engager les chars ennemis d'une distance de plus de 1,000 mètres avec succès. N'ayant pas  ce canon en quantité suffisante pour équiper tous les Shermans, ils furent répartis à un pour cinq véhicules. Il prit le nom de Firefly. Son long tube le faisant repérer rapidement par l'adversaire, on le camoufla parfois avec une peinture blanche qui, de profil, lui donnait la longueur d'un 76 mm. Lors des avances de ces cinq chars, l'ennemi cherchait évidemment à détruire le Firefly en premier puisqu'il avait la puissance de feu nécessaire pour les affronter. Les autres Shermans créaient diversion et le Firefly se chargeait de détruire l'ennemi. L'armée blindé canadienne reçut aussi sa part de Firefly. Le Baron Noir. Dans le cadre des Grands Reportages, émission de télévision à Radio Canada, chaîne canadienne, on nous a présenté un programme intitulé : Le Baron Noir qui se voulait une enquête sur qui a détruit le char Tigre de Wittman le 007. Il y eut plusieurs théories que ça pouvait être un avion lance-roquette, le Northamptonshire Yeomanry de la British Army ou encore le Fusiliers de Sherbrooke, l'Escadron A commandé par le Major Sydney Valpy Radley-Walters qui était embusqué autour du château de Gaumesnil. Ils auraient détruit deux des Tigres d'un groupe de quatre qui avançaient vers le nord le long de la route Caen-Falaise. La perforation fatale du coté gauche arrière qui fit sauté la tourelle du 007 venait nécessairement d'eux puisque le régiment anglais eux étaient sur la droite.Quoiqu'il en soit, un fait est certain, le char Sherman Firefly avait la puissance de feu pour détruire un Tigre. Deux Firefly canadiens sont représentés ci-bas.
https://www.thesudburystar.com/2016/11/13/tank-ace-helped-take-out-black-baron/wcm/8d98dc88-0bb7-13e5-1397-4457e2fb3c12  article en Anglais

 

13/18e Royal Hussars, 27e brigade blindée, Normandie, 1944

shermanm8.jpg (85377 octets)
shermanm8a.JPG (63861 octets)
shermanm8b.JPG (89344 octets)
shermanm8c.JPG (80542 octets)
shermanm8d.JPG (68437 octets)
shermanm8e.JPG (84295 octets)

Firefly, 27e régiment blindé, 2e brigade canadienne, Buron, France