Sherman M4 75mm

 

shermano.jpg (62978 octets)

 

Le Sherman est l'un des principaux instruments de la victoire alliés de la 2e G.M. Avec plus de 55,000 unités sorties de chaîne, toutes versions confondues, le Sherman est le char le plus produit durant la guerre. Les 5 variantes principales du M4 au M4A4 se différencient par leurs caisses et groupes propulseurs respectifs. Le M4 avait une caisse soudée de forme anguleuse et montait un moteur radial d'aviation Continental R975-C1. La suspension simple et robuste désignée par l'abréviation VVSS (vertical volute Spring suspension) était constitué de trois bougies de chaque coté, chaque bougie comportant deux roues de route. La transmission était cinq rapports avant et une marche arrière. Les M4 de début de production avaient un carter de transmission avant en trois parties et une tourelle monobloc moulée avec un canon principal de 75mm. Pour accroître la protection, des plaques de blindage étaient rapportées sur la tourelle, les flancs de caisse et juste en avant des trappes de caisse avant. La production du M4 commença en juillet 1942, cinq mois après celle du M4A1 caisse moulée. Il fut déployé pour la première fois en Italie en mai 1943. Bien que dépassé en terme de puissance de feu par les Panzers, le M4 compensait ce déséquilibre par sa mobilité, sa fiabilité et sa supériorité numérique. Les M4 Sherman furent employés sur tous les fronts jusqu'à la fin du conflit. Une version particulière fut celle dite " Calliope " munis d'un lance roquette à son sommet. Il développait une puissance de feu impressionnante mais avec une portée et une précision limitée. En 1944, devant la puissance de feu des Panther et des Tigres, les Canadiens et les Britanniques équipèrent un Sherman avec un canon de 17 lbs, surnommé de cette façon à cause du poids des obus qu'il utilisait. On le nomma Firefly et il se révéla vite de taille à rivaliser avec les chars allemands. Ce fut, selon les historiens, ce genre de char qui détruisit le char de Michael Wittman. Les Firefly équipèrent de ce moment les divisions blindées alliées à raison de un tous les cinq véhicules. Une autre variante du Sherman fut équipée d'un canon Howitzer de 105 mm. pour appuyer les troupes d'assaut. Cet obusier pouvait tirer sur une distance de 11,500 mètres et détruire les places fortes pour faciliter l'avance alliée. Tout comme le Firefly, il fut disponible dès juillet 1944. Pour terminer avec le Sherman, il faut absolument souligner les exploits de Creighton Abrams du 37e bataillon de Char de la 4e division blindé. Tous ceux qui sont familier avec l'histoire des tankistes de la 2e guerre mondiale vous raconteront tout comme moi à la page du Tigre I, les exploits de Michael Witmann l'as allemand qui connut 142 victoires avant d'être tué en Normandie en 1944. Sans rien enlever à ses exploits, il commandait un char qui était de loin supérieur à ses adversaires. Abrams, lui, au commande de son Sherman dont on connaît les faiblesses de blindages et la puissance limitée de son canon, réussit l'exploit de détruire pas moins de 40 chars ennemis dont des Panther. Il débuta ses exploits en juillet près de St-Lô en France. Il fut un chef émérite d'un bataillon de Chars. Plus tard, il deviendra un Général au sein de l'armée américaine. C'est en son honneur qu'on nomma le nouveau char américain, le Abrams.
Caractéristiques
Longueur : 5,84 m     Largeur : 2,62 m     Hauteur : 2,75 m     Poids : 33 tonnes
Moteur : Continental R-975 C1    Vitesse : 39 km/h      Armement : canon 75 mm et 1 mitrailleuses de 7,62 mm et une de 12,7 mm

 

752e Tank Battalion, Secteur Livourne/Stagny, Toscane
Rattaché à la 34th Inf. Div. Italie Été 1944
Sherman au Bocage, Normandie
shermanjp1.JPG (89551 octets)
shermanjp2.JPG (78067 octets)
shermanjp3.JPG (100053 octets)
shermanjp4.JPG (95362 octets)
shermanjp5.JPG (78628 octets)
shermanjp6.JPG (98534 octets)

Char No.13, Compagnie B, 13e bataillon de char, 1ère Division Blindée, Italie, été 1944

shermanm1.jpg (89052 octets)
shermanm1a.JPG (76409 octets)
shermanm1b.JPG (82212 octets)
shermanm1c.JPG (87564 octets)
shermanm1d.JPG (75634 octets)
shermanm1e.JPG (91154 octets)

Unité inconnu, France, été 1944 (échelle 1/48)

shermanm7.jpg (81832 octets)
shermanm7a.JPG (74282 octets)
shermanm7b.JPG (87580 octets)
shermanm7c.JPG (85142 octets)
shermanm7d.JPG (71240 octets)
shermanm7e.JPG (88005 octets)

Belgique,1944

shermanm6.jpg (82010 octets)
shermanm6a.JPG (74144 octets)
shermanm6b.JPG (85234 octets)
shermanm6c.JPG (84309 octets)
shermanm6d.JPG (73170 octets)
shermanm6e.JPG (83848 octets)

Rapido River, Monte Cassino