Panzerkampfwagen VI
SdKfz 181 Tiger I Late

 

tigrelate.jpg (17884 octets)

 

Le char lourd allemand Tigre I fut l'un des chars le plus célèbre de la 2e G.M. Au moment de sa mise en service en 1942, le Tigre I allemand était le char de combat le plus puissant et le plus sophistiqué du monde. Le Tigre était armé d'un canon Kwk 36L/56 de 88mm et disposait d'un blindage épais de 100mm sur l'avant et de 80mm sur les flancs. L'intérieur de la caisse était divisé en trois compartiments : avant abritant le conducteur et le mitrailleur radio, central dit de combat et arrière renfermant le moteur. Il était d'une largeur excessive ce qui causa souvent des problèmes de transport. C'est pour cette raison qu'on l'équipa de deux assortiments de chenilles. Une dite de transport, beaucoup moins large de 520mm (20.5 pouces), qui permettait d'enlever les roues extérieures. Le deuxième assortiment dit de combat, avait une largeur de 725mm. (28.5 pouces ) qui supportait mieux le poids de l'engin en tout terrain. La production du Tigre I débuta durant l'été 1942 au moment ou l'armée allemande essayait de prendre Stalingrad. À cette époque, l'Afrika Korps du Feldmarschall Rommel combattait en Afrique du Nord. Rommel avait réclamé cette nouvelle arme puissante pour contrer la grande offensive alliée. C'est pourquoi les autorités allemandes expédièrent les premiers Tigre I produits à des unités combattantes. Les différences entre la production initiale et le début de production étaient la présence sur les premiers d'un sabord de tourelle permettant le tir d'armes légères et de garde-boue avant antidérapant. De plus il y avait des pré-filtres à air Feifel prévenant l'ingestion de poussière fine par le moteur, d'un caisson derrière la tourelle et de garde-boue des deux cotés de la caisse. Les Tigre I du 501e bataillon de chars lourds (Spzabt501) se caractérisaient par leurs capotes d'échappement à fentes. En décembre 1942 le Spzabt501 participa à ses premiers combats à Tebourda durant lesquels 130 chars alliés furent perdus. Le Spzabt504 constitué plus tard combattit avec ses Tigre I de production initiale jusqu'à la défaite de l'Afrika Korps. Les chars Tigre étaient regroupés en bataillons d'élites et représentaient une force de frappe imposante. Au début du conflit, les forces blindées allemandes firent preuve d'une excellente coordination et d'une très grande mobilité. La capacité de manœuvre était rendue plus facile grâce aux numéros individuels et lettres portées par chaque char qui désignaient la position de l'engin dans une formation. La codification consistait en trois chiffres portés sur la tourelle. Le premier chiffre était celui de la compagnie, le second, celui de la section et le troisième le numéro individuel. Souvent, un seul char Tigre pouvait contenir une division complète comme dans le Nord de la France, au bocage. En effet, le Tigre en position défensive était pratiquement indélogeable. Il dut par contre s'avouer vaincu sous le nombre des assaillants qui le combattirent à un contre dix plus souvent qu'autrement et de plus sans aucune protection aérienne.
La version ''Late''
Vers la fin du conflit, les matières premières commencèrent à se raréfier. La production d'armement s'en ressentit. Des décisions furent prises pour tenter d'économiser ces produits. On remplaça des pièces de métal par du bois sur certains véhicules pour économiser l'acier et le char tigre de fin de production, tout comme le Tigre royal et le Panther, perdit son recouvrement de caoutchouc sur ses roues de routes en faveur d'une roue tout de métal tel qu'illustré plus haut.
Caractéristiques
Longueur : 8,62 m     Largeur : 2,82 m     Hauteur : 2,86 m     Poids 56 tonnes     Équipage : 5 hommes
Moteur : Maybach HL 230 P45     Vitesse : 37 km/h     Armement : 8,8 cm KwK 36 et 2 Mg de 7,92 mm

 

 Abteilung 506, Front de l'Est, printemps 1944
510e Schwere Heeres Panzer Abteilung, 1ere Compagnie,  Kovno, juillet 1944

SPzAbt 505 Russie, début 1944