Guadalcanal

Guadalcanal, premier des débarquements sur le retour de McArthur vers les Phillipinnes. Le 7 août 1942, la première division de marines du Général Vandergrift (17,000 hommes) procède simultanément au débarquement à Guadalcanal et Tulagi, opération qui se solde par un succès. À Guadalcanal les marines occupent un solide périmètre défensif ainsi que l'aérodrome japonais. Surpris, ces derniers répliquent avec des attaques massives aériennes venant de Rabaul sur la flotte américaine. L'assaut est repoussé mais contraint l'Amiral Fletcher à replier sa flotte de porte-avions à l'Est de Guadalcanal. Un aérodrome sera construit par les américains sur l'ile qui portera le nom de Henderson du nom d'un commandant de Marines tué au combat. Dès le 20 août, le terrain mettra en oeuvre des chasseurs et des  bombardiers légers. Malgré de fortes attaques des japonais avec 8 navires de ligne et 3 porte-avions mené par l'Amiral Kondo, la Task Force de l'Amiral Fletcher groupée autour de L'Enterprise et le Saratoga remportera une belle victoire. Si l'Enterprise est endommagé, Kondo se repliera après la perte du Ryujo. La campagne de Guadalcanal se soldera toutefois par des lourdes pertes des deux cotés. Les américains y laisseront le Saratoga. Le tour de l'ile de Guadalcanal baptisé ''Le fond de ferraille'' y verra sombrer 24 navires américains pour126,000 tonnes et les japonais 24 navires aussi pour 136,000 tonnes. Sur terre, les pertes américaines sont de 1600 tués sur 60,000 hommes et les japonais 24,000 sur 34,000 hommes. Au total 6 grandes batailles navales ont eu lieu dont 4 nocturnes. Les engagements terrestres quant à eux furent souvent inhumains ce qui fera dire à la légende qu'un soldat mort à Guadalcanal dira à son arrivée dans l'au-delà ''J'ai fait mon temps en enfer, je viens de Guadalcanal.'' La victoire éclatante remporté par les américains est le début de la fin pour les japonais car dès 1943, ils seront sur la défensive. Cette bataille se termina le 8 février 1943.