koursk.jpg (48704 octets) Suite aux offensives soviétiques de 1943, un saillant s'est créé dans la ligne de front entre Orel et Kharkov. Pour effacer le désastre de Stalingrad, Hitler ordonna l'opération Citadelle qui consistait en un mouvement en tenaille par la 9e armée de Model à Orel et la 4e armée de Hoth venant de Kharkov. La pince devait se refermer à Koursk. Pour ce faire, des forces énormes furent engagées dans la bataille. L'opération fut retardée par Model car elle devait se dérouler au printemps. Il voulait attendre que le nouveau char Panther soit prêt pour l'attaque. Le 5 juillet l'opération se met en marche. À cause du délais apporté, les Russes eurent vent de l'opération et ils étaient prêt à la recevoir et même la devancer. Du côté allemand, 900,000 hommes, 10,000 canons, 2,700 chars et 2,000 avions furent lancés dans la mêlée. Les Russes leur opposaient 1,300,000 hommes, 20,000 canons, 3,600 chars et 2,400 avions. Une heure avant le départ de l'opération, durant que les Allemands gagnaient les lignes de départ, les Soviétiques ouvrirent un fantastique tir de barrage. Les nouveaux Panthers allemand sont atteints des maladies de jeunesses et tombent en panne, les Tigres et les Ferdinands quant à eux progressent difficilement car les Russes ont établi des lignes de défenses parallèles sur plus de 40 kilomètres de profondeur. Le combat titanesque de chars entre Panther, Tigre et Ferdinand affrontant les T-34 soviétiques qui fonçaient sur eux et tiraient à bout portant fut la plus grande bataille de blindés que le monde ait jamais connu. L'apothéose de cette bataille se déroula à Prokhorova où des centaines de carcasses fumantes de blindés, avions et véhicules de toutes sortes témoignèrent de la violence des combats. Hitler avait dit à ses troupes que l'issue de la guerre dépendait de ce combat. Il le perdit et arrêta l'opération le 14 juillet.