introduction.jpg (41945 octets) Au cours de la 2e guerre mondiale, des décisions prises par les deux camps ont souvent scellé le sort des vaincus et des vainqueurs. Évidemment qu'au moment de l'évènement, les belligérants ne savaient pas ce qui arriverait dans le futur et ce n'est qu'avec le recul du temps et l'analyse de ces décisions que l'on peut voir l'influence qu'elles ont eues sur ce conflit. Un exemple de ce que j'avance est la décision d'Hitler de retarder son attaque sur la Russie de mai à juin qui allait lui être fatale à cause du Général Hiver qui s'occupera de ses armées devant Moscou. Ce conflit est plein de ces retournements et ce chapître se propose de faire le tour des principaux. L'analyse faite dans ce chapître relève de mon étude de ce conflit. Les analyses des Historiens sur ce sujet sont parfois contradictoires et je n'ai pas la prétention de faire mieux qu'eux. Je vous livre à froid mon analyse et libre à vous de la critiquer ou d'approuver. Plus de 60 ans maintenant se sont écoulées depuis la fin de ce conflit et personne n'a encore fait l'unanimité sur l'histoire du plus grand conflit que la Terre a connu. À Churchill à qui on demandait un jour quel nom donnerait l'histoire à ce conflit, il répondit " La guerre inutile" signifiant par ces paroles que si on avait tenu tête à Hitler en 1936, ce conflit n'aurait pas eu lieu.