Sergent Vianney Ritchot

À La Place Du Hobby où je prends la plupart de mes maquettes, j'ai rencontré André Houle qui m'a remis des documents provenant de sa grand-mère maternelle qu'elle avait conservé l'avertissant du décès du Sergent Ritchot, son mari, au cours des combats du 8 août 1944. Ces documents que je reproduis ici à titre historique lui ont été remis après que j'en ai fait des copies. Ils illustrent bien le sacrifice de ces Canadiens qui sont partis outre mer pour délivrer les peuples opprimés et qui ne sont pas revenus. Vous découvrirez tout comme moi la peine qui imprègne ces documents et la douleur ressentie à l'annonce de la terrible nouvelle. Tous les autres papiers de correspondance reçus ne font que rendre encore plus pénible la perte d'un être cher. Nous y retrouverons la décoration remise à titre posthume avec la carte de la région de France où repose le Sergent Ritchot, plus précisément au cimetière de Bretteville sur Laize ainsi que divers documents du gouvernement canadien qui furent envoyés à Madame Ritchot pour offrir leurs sympathies et lui fournir tous les renseignements pertinents concernant l'endroit de sa sépulture. Je ne peux reproduire ici l'intégralité de la correspondance mais ceux publiés sur cette page illustreront bien ces années qui furent si terribles pour les Canadiens et je suis sûr que les 42,000 familles Canadiennes des soldats disparus lors de cette guerre et qui ont eux aussi probablement reçus ces documents, comprendront que cette page est un peu aussi pour eux et que nous nous souvenons.
Jean Pierre Chaput
Le Sergent Vianney Ritchot sur le capot de la jeep avec les x sur les mains
Télégramme annonçant le décès du Sergent Ritchot
La décoration remise à titre posthume
Cimetière Bretteville sur Laize dans le cercle rouge sous la ville de Caen
Document confirmant l'endroit de sépulture
Document qui fut remis avec la médaille par le ministre de la défense